Citations, Éducation, culture et société

Citations (Valéry)

«L’homme de génie est celui qui m’en donne.»

–    Paul Valéry, Mauvaises pensées et autres, dans Œuvres II, Paris, Gallimard, «Bibliothèque de la Pléiade», 1960, page 881.

__

«On ne sait jamais en quel point, et jusqu’à quel nœud de ses nerfs, quelqu’un est atteint par un mot, – j’entends : insignifiant.
Atteint, – c’est-à-dire : changé.  Un mot mûrit brusquement un enfant.  Etc.»

–    Paul Valéry, Tel quel  [Choses tues], dans Œuvres II, Paris, Gallimard, «Bibliothèque de la Pléiade», 1960, page 495.

__

«Variations sur Descartes.
Parfois je pense; et parfois, je suis

–    Paul Valéry, Tel quel  [Choses tues], dans Œuvres II, Paris, Gallimard, «Bibliothèque de la Pléiade», 1960, page 500.

3 thoughts on “Citations (Valéry)

  1. Vous me donnez le goût de me mettre à Valéry. Il y a encore celle-ci :
    «Le « déterminisme » est la seule manière de se représenter le monde. Et l’indéterminisme, la seule manière d’y exister.»

  2. « Des hommes de génie? Où sont-ils? Où se cachent-ils? » (le cri d’une époque sans génie).
    Les mots, devenus creux, n’atteignent plus le coeur de l’homme. Plus personne ne les écoute.
    Être? Penser? Avoir suffit à la plupart d’entre-nous.

  3. Gilles G. Jobin,
    Cette citation des Cahiers que vous mentionnez est magnifique. Poignante, belle et déchirante. Merci ! Il y a dans les mots de Valéry ce plaisir qu’à chaque (re)lecture, ils semblent différents.

    retour2rop,
    Que dire? Sinon, peut-être, pour soi-même, faire siennes certaines saveurs «inactuelles»?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *