Cézanne

Paul Cézanne, peintre à Aix-en-Provence, interrogeait la vision.  Selon lui, « peindre signifie penser avec son pinceau. »  Son souhait était de joindre les acquis du mouvement réaliste et de l’impressionnisme.  D’offrir une exemplification de la rencontre possible de ces pôles.  Cette rencontre ne constituerait cependant pas un point de vue absolu – ses diverses

Les arts et la cité : la valeur et la mise en valeur de l’oeuvre

Il y a plus d’un an, s’enclenchait la préparation de la 6e édition du colloque Une cité pour l’Homme, qui a pour thème cette année «La cité et les arts». L’esprit de cet événement, dont je fais partie du comité organisateur, est de faire des liens entre la réflexion et la réalité concrète des arts,

Centenaire de Maurice Merleau-Ponty : une philosophie de l’opacité et de l’ambiguïté

«Qu’il s’agisse des vestiges ou du corps d’autrui, la question est de savoir comment un objet dans l’espace peut devenir la trace parlante d’une existence, comment inversement une intention, une pensée, un projet peuvent se détacher du sujet personnel et devenir visibles hors de lui dans son corps, dans le milieu qu’il se construit.» –

Publication de mon livre sur l’expression et l’interprétation

Hier a eu lieu [novembre 2005], au Cégep de Trois-Rivières, le lancement de mon livre intitulé Le phénomène de l’expression artistique. Une reconstruction à partir des thèses de Maurice Merleau-Ponty – publié aux Éditions Nota bene (*). Ce livre, je le dédie à la mémoire de Joseph Nicolas Kaufmann (1941-2002) [lire –1– et –2-], en souvenir